Le projet pédagogique

Une école dont le projet repose sur quatre piliers 

Des petits effectifs : 15 élèves par classe maximum.
Nous croyons que 15 élèves c’est déjà beaucoup lorsque l’on veut être pleinement à leurs côtés et prendre en compte leurs rythmes et leurs singularités.


Des méthodes d’instructions classiques ayant (déjà) fait leurs preuves : méthodes syllabiques, dictées et poésies régulières choisies parmi les grands classiques de la langue française, calcul mental, histoire chronologique, analyse grammaticale, orthographe, littérature française, écriture au stylo plume dès le CP, pédagogie positive par la remise de prix, les félicitations et les encouragements, etc...


Une activité artistique : le chant choral pour le primaire, le théâtre pour le collège. Une activité commune pour toute l’école pour découvrir les richesses du travail de groupe (écoute de l’autre, solidarité et complémentarité).
Une activité artistique parce qu’une tête bien pleine doit aussi connaitre le beau et le vrai pour être bien faite. Nos élèves se produisent régulièrement pendant l’année dans des maisons de retraites et des hôpitaux : travailler un talent et le mettre au service de nos anciens, telle est la leçon de civisme que nous voulons leur transmettre.


Une culture Chrétienne par la connaissance de notre histoire et des valeurs morales catholiques : histoire des Saints et des Saintes, études d’œuvres d’art et du patrimoine architectural chrétien, fêtes du calendrier : 2000 ans d’Histoire à transmettre!


En synthèse, notre établissement veut donner aux enfants le sens et le goût de l’effort, du travail bien fait, de l’ordre des choses et de la joie d’apprendre. Il s’agit donc, pournotre équipe pédagogique, de leur donner les bases qui leur seront utiles pendant toutes leurs études et également pendant toute leur vie.

 

« Notre rêve est d’habituer nos enfants à savoir distinguer le bien du mal, à connaitre la valeur d’un acte de volonté et à prendre tôt l’habitude de faire eux‐mêmes, volontairement, librement, le mieux possible, leurs devoirs »


Père Jacques de Jésus, fondateur et directeur du Petit collège d’Avon.
Arrêté par la Gestapo le 15 Janvier 1944 pour acte de résistance et déporté à Mauthausen. Sa vie inspira le film « Au revoir les enfants » de Louis Malle.